La haie libre… Trésor de biodiversité !

Vous aimez la nature, le chant des oiseaux, la faune sauvage, l’alternance des formes et des couleurs ? Vous rêvez d’un jardin plein de vie où il fait bon flâner et observer le monde du vivant ?

Alors, vous allez adorer la haie libre !

Non seulement elle respecte le cycle naturel de la nature, elle favorise la biodiversité, mais elle possède également un gros avantage : une fois installée, l’entretien est minime comparé à une haie taillée !

La haie libre est aussi appelée écologique, champêtre, variée ou composée. A l’inverse de la haie régulière ou taillée, elle respecte la forme naturelle des arbres et arbustes qui la composent.

Haie libre : le gîte et le couvert

Le gîte et le couvert

D’un intérêt capital pour la faune sauvage des jardins, la haie écologique permet :

  • d’attirer les oiseaux,
  • de favoriser la venue des auxiliaires et des insectes pollinisateurs,
  • de procurer un habitat et une source de nourriture pour les animaux et les insectes de toutes espèces.
La haie libre : l'équilibre de l'écosystème

L’équilibre de l’écosystème

Une telle haie constitue un biotope* pour bon nombre d’êtres vivants :

Les oiseaux

Il est important de mettre à leur disposition une haie libre sans trop d’entretien ni de taille. L’idéal est que les arbustes puissent réaliser un cycle complet de la floraison à la fructification. Une haie dense d’arbustes caducs ou persistants ramifiés et/ou épineux est parfaite pour une nidification en toute tranquillité.

Les micro-mammifères (chauve-souris, musaraignes…) 

Plus la haie est touffue, plus ils se sentiront en sécurité.

Les insectes (abeilles, papillons…) 

Il convient de planter des arbustes à floraison échelonnée toute l’année afin de leur procurer une nourriture régulière.

Les autres invertébrés (araignées, vers, escargots…) 

Base de l’alimentation de nombreux animaux, ils sont indispensables pour tendre vers un écosystème riche et équilibré. Exit les insecticides au jardin ! La nature a besoin de ces êtres vivants. Ils font partie intégrante de la chaîne alimentaire. Lorsque nous les tuons pour notre tranquillité, nous détruisons indirectement les animaux qui ont besoin d’eux pour survivre.

Mais aussi : les plantes grimpantes, les mousses, les champignons et les lichens

Leur présence et leur développement est le signe que votre haie est en bonne santé. Beaucoup d’animaux et d’insectes y trouvent un abri et une source de nourriture indispensable à leur développement et leur survie.

*Biotope : Milieu physique propre au développement d’une espèce vivante.

La haie libre : les strates

Les strates indispensables pour une haie libre de qualité

Pour être esthétique, optimale, riche et efficace, votre haie doit se composer des 3 strates* principales :

  • La strate arborée. Elle est composée d’arbres dont la hauteur à l’âge adulte dépasse les 8 m.
  • La strate arbustive. Elle est constituée d’arbustes ou de buissons mesurant de 30cm à 2m de hauteur pour la strate arbustive basse et de 2m à 7m de hauteur pour la strate arbustive haute.
  • La strate herbacée. Elle est composée de plantes annuelles, bisannuelles, vivaces, graminées, etc. En règle générale, leur hauteur ne dépasse pas plus d’1 m à 1,50 m à maturité.

La plupart du temps, si les 3 principales strates sont présentes dans vos haies libres, vous pourrez constater l’existence de 2 autres strates plus discrètes mais tout aussi importantes pour l’équilibre écologique :

  • La strate cryptogamique composée de lichens, de mousses et de champignons. Elle mesure de quelques millimètres à quelques centimètres de hauteur seulement.
  • La strate hypogée composée de la flore souterraine et de la microfaune du sol. Cette strate est essentiellement présente dans les 20 premiers centimètres du sous-sol.

*Strate : Chacun des niveaux d’un ensemble

La haie libre : richesse

La richesse

L’implantation d’une haie libre est un trésor pour votre jardin. Non seulement celle-ci apportera de la nourriture et de la vie dans votre environnement direct, mais également un esthétisme envoûtant tout au long de l’année.

Plantez une haie naturelle et vous trouverez ces pépites dans votre jardin :

– Un écosystème naturel et équilibré

Une haie libre permet la régulation des ravageurs des cultures par la création d’un écosystème naturel et équilibré (proie/prédateur).

Des baies et des fruits comestibles

Profitez de cette haie diversifiée pour y intégrer des arbustes et des arbres à fruits comestibles pour les animaux sauvages comme pour les humains. Alliez l’utile à l’agréable et gagnez de la place dans votre potager ou votre verger !

L’habitat et la protection de la faune sauvage

Plus de 60 % des animaux sauvages ont disparu de la surface de la Terre depuis 1970c’est gigantesque et dramatique pour notre planète ! La principale cause étant la destruction de leur habitat par l’Homme. Il est donc de notre devoir de rattraper nos dégâts en recréant un environnement accueillant pour la faune de nos jardins quand nous le pouvons… pas besoin d’un grand terrain pour cela, 1 ou 2 m² peuvent suffire pour commencer à abriter quelques espèces.

La beauté du paysage

Les haies, les bosquets, les massifs et les forêts donnent du caractère aux paysages et une identité propre à chaque climat, région et topographie. Entre un paysage de plaine à perte de vue cultivée en monoculture et celui constitué de collines et de haies bocagères, je vous laisse choisir le paysage que vous préférez contempler…

La haie libre : utilité

L’utilité de la haie libre

D’un point de vue purement technique, physique et pratique, voici quelques avantages à sa plantation :

La réduction de l’impact négatif du vent et la protection contre celui-ci

Dans les régions très ventées, pour une bonne protection, la hauteur de la haie doit être au moins égale aux 2/3 de celle du bâtiment, et sa longueur à environ 12 fois sa hauteur. Elle sera plus efficace si elle est plantée perpendiculairement aux vents dominants et qu’elle entoure le terrain.

La stabilisation des sols

Plus l’enracinement de la haie est large, dense et profond, plus le sol est stable et maintenu. Dans les parcelles en pente, les risques de glissement de terrain ou d’effondrement sont alors moindres.

La limitation de l’érosion et du lessivage

Après de fortes pluies d’orage, les éléments de surface du sol et les coulées de boues sont emportés dans les pentes et prennent de la vitesse. Une haie dense et large retiendra une grande partie de ces coulées et pourra donc éviter de gros dégâts.

La réduction de l’impact de la sécheresse

Une végétation dense crée un microclimat sur la parcelle où elle se trouve. Elle apporte de l’ombre, de l’humidité et une certaine fraîcheur qui permet de gagner quelques degrés en été. A l’heure du réchauffement climatique, tout degré de température et d’humidité gagné est une aubaine qu’il faut favoriser.

4 conseils pour un entretien minimum de votre haie libre

  • Choisissez des essences adaptées aux conditions de votre sol et de votre climat.
  • Choisissez des arbres jeunes (d’un ou 2 ans seulement). Ils s’installeront mieux que des végétaux âgés puisque le développement se fera sans stress (coupe de racines, changement de sol soudain, etc.). Les arbres n’en seront que plus vigoureux et résistants.
  • Posez un paillage organique biodégradable. Maintien de l’humidité et protection du sol, abri pour la faune, engrais, limitation des herbes indésirables, etc. sont d’autant de bienfaits qu’apporte le paillage. Pour en savoir plus sur son utilité, je vous invite à lire ces deux articles :
  • Le paillage : le meilleur allié du jardinier !
  • Paillage : Lequel choisir ?
  • Réalisez vos plantations plutôt entre octobre et février. Ceci permettra un meilleur enracinement des jeunes plants. Les besoins en eau durant le premier été seront également moins importants.

Les styles

Il existe différents styles de haies libres dont la hauteur et la densité varient :

  • La haie brise-vent (assez haute et dense) constituée d’une majorité d’arbres et d’arbustes persistants
  • La haie brise-vue (de taille variable) plantée uniquement de végétaux persistants.
  • La haie à fruits pour les oiseaux et/ou pour votre consommation personnelle (baies, fruits).
  • La haie fleurie composée d’une majorité d’arbustes à floraison échelonnée sur toute l’année.
  • La haie champêtre constituée d’essences endémiques (propres à votre sol et votre climat).

Afin de choisir le style de votre haie, définissez vos besoins et suivez vos envies !

Pour vous aider à composer vos massifs et vos haies, je propose des séances de Coaching jardin en présentiel et en ligne.

Lors de ces séances nous composerons ensemble vos haies et les optimiserons pour favoriser la biodiversité, respecter l’écologie, valoriser l’environnement et limiter l’entretien.

Agir

Chacun peut, en fonction de ses moyens, contribuer à renforcer et préserver la biodiversité en plantant sur son terrain une haie libre. Celle-ci remplira parfaitement des fonctions plus utilitaires telles que : brise-vent, barrière visuelle, maintien de talus, etc.

Et n’oubliez pas… 1 ou 2 m² suffisent pour créer un petit coin de verdure et favoriser la biodiversité.

Que ce soit par une belle haie naturelle de bocage ou simplement quelques fleurs sur un balcon, l’important est d’AGIR ici et maintenant !

Aidons la nature à reprendre ses droits et à nous apporter le bonheur de la contempler chaque jour !

La newsletter Odile, votre coach jardin

Inscrivez-vous et recevez GRATUITEMENT des conseils pour réussir votre jardin !

Vous pourriez également aimer...

Articles populaires

1 commentaire

  1. Merci beaucoup pour ce beau plaidoyer !
    Aider la Nature pour qu’elle nous aide à survivre, quel beau programme !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.